Soutenez le PS

Adhérez au PS

La Rénovation à la FFE !

La communauté des deux millions de Français, dans plus de 150 pays à l’étranger, joue un rôle fondamental dans le rayonnement de la France. Ces citoyens français à part entière ont droit à l’exercice de la citoyenneté, à la protection sociale et à l’éducation.

Les militants socialistes, les sénateurs et les élus de gauche à l’Assemblée des Français de l’étranger défendent depuis des décennies les droits de leurs compatriotes. Aujourd’hui, la participation à la vie politique s’élargit considérablement à l’étranger et le PS entend remporter ce combat.

L’image caricaturale d’une communauté composée d’expatriés nantis et d’immigrés fiscaux ne correspond plus à la réalité. La plupart des Français de l’étranger sont installés de manière durable dans leur pays d’accueil ; près de la moitié d’entre eux sont des double-nationaux. Certains créent des emplois ou trouvent des opportunités inaccessibles pour eux en France. Tous font vivre la France à l’étranger et constituent une force pour notre pays.

Mais ils ne bénéficient pas de certains droits fondamentaux. Ils paient cher l’accès à une éducation de qualité. Et tous ne peuvent se permettre de scolariser leurs enfants dans le réseau de l’enseignement français. Comme tout un chacun, les Français résidant à l’étranger sont soumis aux conditions fiscales en vigueur dans leurs pays de résidence ou en France. Certains, par milliers, vivent dans des conditions précaires, car ils sont privés de protection sociale. Parmi eux, certains vivent des destins tragiques et ne peuvent pas exercer leurs droits civiques ou se réinsérer en France avec leur famille.

Des primaires ouvertes pour les Français de l’étranger

Les militants du PS se sont prononcés en faveur des primaires ouvertes pour la désignation de leur candidat(e) à l’élection Présidentielle de 2012. La plus jeune Fédération du PS, la FFE, est prête à relever le défi à l’étranger.

Le résultat électoral du 5 mai 2007 a montré que notre combat politique hors frontière n’est pas vide de sens, la gauche progressant de 31% à 46% entre le 10 mai 1981 et le 5 mai 2007. En Italie en 2006, les voix des concitoyens d’outre frontière – l’équivalent d’un très grand département – ont été déterminantes pour la victoire. Pour les primaires qui ont abouti à la désignation de Barack Obama, Democrats Abroad avait fait élire ses délégués à la Convention de Denver par les américains de l’étranger. Mettons, nous aussi, toutes les chances de notre coté !

La FFE, c’est un réseau d’une soixantaine de sections à travers le monde et de nombreux militants isolés qui « maillent » la planète. Son expérience dans l’organisation de scrutins internes est reconnue. L’utilisation sécurisée du vote électronique par les adhérents isolés, lors des scrutins internes, est approuvée par le Bureau National des Adhésions et les commissions d’organisation de nos Congrès depuis plus de 10 ans.

En ouvrant un bureau de vote là où résident un minimum de 3 adhérents de la FFE et en associant au réseau des organisateurs des primaires les sections Français du monde-ADFE*, le PS permettra à la plupart des Français de l’étranger partout sur la planète de participer à cet événement démocratique majeur. Et pour les Français résidant loin d’un bureau de vote, un vote électronique sécurisé avec mot de passe et code, comme cela se fait pour les élections à l’Assemblée des Français de l’étranger, pourra être mis en place.

Pour la FFE, un nouveau défi : l’élection des 11 députés des Français de l’étranger.

En organisant les primaires la FFE, lancera une dynamique appelée à monter en puissance lors de l’élection des députés des Français de l’étranger, pour la 1ère fois en juin 2012.

Le découpage des 11 circonscriptions de l’étranger est tout aussi douloureux qu’en France. Là où Ségolène Royal obtenait 46% des voix en 2007, seules 2 circonscriptions sur 11 seraient gagnables selon le même résultat ! La droite n’a pas oublié de charcuter à son avantage à l’étranger aussi ! Fort heureusement, la manœuvre pourrait se retourner contre elle.

En effet, la FFE prend les devants ! Le PS est mieux structuré à l’étranger que ne l’est la droite et va continuer à progresser dans la période qui nous sépare du scrutin. La FFE prépare activement le projet socialiste pour 2012 pour les Français de l’étranger en organisant, dès maintenant, des ateliers sur les sujets qui les concernent : enseignement, affaires sociales, culture, évolution de la représentation démocratique…

En anticipant à décembre 2010 la désignation des candidats aux élections législatives, le PS se donne les moyens de présenter des candidat(e)s à l’étranger proches de leur terrain et des électeurs. Sur ces circonscriptions parfois très larges, ils pourront entendre les Français, leur proposer un projet socialiste qui donne l’espoir de retrouver la France qu’ils aiment pour rejeter celle, toujours plus dégradée, que Nicolas Sarkozy nous impose.

Ouverte à la rénovation, forte d’une expérience de 27 années, la FFE est prête à relever ces défis politiques et à porter haut les valeurs socialistes comme l’égalité et l’internationalisme!

Pascale SEUX,
Sylvain LHERMITTE
Secrétaires Fédéraux

* Français du monde-ADFE présente des candidats à la fonction de Conseiller à l’Assemblée des Français de l’étranger, avec l’investiture du PS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.