Soutenez le PS

Adhérez au PS

Communiqué : La circulaire du 31 mai 2011 , une aberration politique

Par une circulaire du 31 mai 2011 relative à l’immigration professionnelle, les Ministères de l’Intérieur et du travail compliquent considérablement l’obtention d’autorisation de travail par les étudiants étrangers hors UE diplômés en France des universités et des grandes écoles.

Au-delà de sa xénophobie latente, cette circulaire qui freine un peu plus l’immigration légale représente une aberration économique pour notre pays.

Grâce à la qualité de son système d’enseignement supérieur et à une politique d’attractivité éducative, la France draine chaque année de nombreux étudiants venus de l’étranger, qui acquièrent sur notre territoire des compétences à forte valeur ajoutée. En participant à la croissance, souvent dans des secteurs innovants, ces étudiants devenus salariés contribuent à l’essor économique et culturel de notre pays : ils créent de la richesse et des emplois, participent à l’effort de solidarité nationale (remboursant au passage le coût de leur éducation) et modifient la composition démographique du pays en assurant une meilleure répartition de l’effort des retraites. Parfois issus des Lycées français à l’étranger, ils contribuent aussi au rayonnement de la France et de la francophonie dans le monde.

Or les cas de décision administrative de rejet accompagnée d’une Obligation de quitter le Territoire français (OQTF) par application de la circulaire du 31 mai se multiplient. Cette année, près de 6 000 jeunes diplômés de nos plus prestigieux établissements se voient ainsi interdire toute embauche sur le territoire national.

Cette discrimination représente non seulement une injustice honteuse, mais également une gabegie financière, scientifique et culturelle pour la France.

La droite, aveuglée par sa concurrence avec le Front National, contribue à affaiblir la France en chassant les élites d’origine étrangère qu’elle a elle-même formées.

C’est pourquoi la Fédération des Français à l’Etranger condamne fermement les dispositions mises en place par cette circulaire hostile à l’intérêt national et international de la France.

3 commentaires

  1. par etranger89 - 16 novembre 2011 à 11 h 15 min

    il s’agit d’une injustice. Après mes études dans un lycée francophone de mon pays, je suis venu faire mes études en France. J’ai était diplômé cette année d’une école de commerce. Après mon stage de fin d’études l’entreprise a souhaité m’embaucher en CDI car mon profil est atypique: connaissance des pays européens, de la législation de chaque pays, polyglotte (5 langues parlées couramment)… Or mon changement de statut à été refusé car la situation de l’emploi est opposable. Alors que dans mon cas elle ne devrait pas, vu que j’ai Bac+5 et je touche plus d’une fois et demi le SMIC. Néanmoins les explications de la DIRECCTE sont claires: nous avons des directives! Nous devons tout refuser.

    Géniale! On nous brise nos rêves, la vie qu’on a construit depuis des années. Eh oui même les étrangers sont des humains comme les autres: on a des amis, un petit ami, voir un(e) fiancé(e).

    Sans oublié d’autres cas comme le mien:
    je vis dans la culture française depuis l’âge de 10 ans, depuis tout petit je fais mes études en français même dans mon pays d’origine. J’ai crée ma vie ici avec des amis, une fiancée, je paie des impôts comme tous, j’ai toujours travaillé même pendant mes études et je me bat pour avoir un emploi. Je n’ai jamais volé, jamais été dans l’illégalité, ni dans la clandestinité, mais tous ça ne compte pas.

    Nous les étudiants étrangers ne sommes pas les bienvenus ici alors qu’on a été formés ici, et que nos compétences et connaissances sont demandés sur le marché. Alors que des sans papiers peuvent travailler, un clandestin peut se marier avec une française juste pour avoir les papiers, des personnes qui ne parle même pas français ont des cartes de résident…

    Enfin qu’importe nous sommes désormais persona non grata

  2. par Rajabi Najia - 23 novembre 2011 à 10 h 54 min

    Je suis outree et deçu de votre defense pour etudiants etrangers(pas etrangers etabli en france depuis depuis des decennies), vous aidez indirectement ces etudiants à voler la place de nos etudiants. Vous dites UMP aide les riches, vous aussi, sauf ces riches que vous aidez viennent de l etranger(parents medecins, avocats, hommes, pilotes de ligne etc..) vous faites augmentez Front National dans les sondages,peut ils peuvent vous chasser du 2e tour, soyez vigilant, moi perssonellement je trouve la circulaire Gueant est juste, et je veux vous dire pourquoi, je connais leur reseau d embauche et filieres, juste pour changer de statut et la plupart n aime meme la France, et y a d autres raisons de ma colere et une peine aussi, ma fille etudie dans une grande ecole(Essex), elle a postule à un simple stage, aucune reponse, mon amie, ses trois enfants Bac 5, ne travaillent pas, sont Eremistes, la France n est plus aux francais, vous PREFEREZ les riches etrangers. Grand Merci, je n ai plus rien à dire.

    • par Oussama Hajji - 20 décembre 2011 à 15 h 13 min

      Je suis Tunisien habitant en Tunisie et je n’ai pas du tout d’ambitions à travailler en France. Cependant, je voudrais exprimer mon avis sur ce sujet.
      Ce qui me choque le plus, c’est la réponse de Rajabi Najia qui semble être d’origine étrangère car elle a l’air d’avoir du mal à s’exprimer en Français (sans parler de son nom qui confirme tout). Comment quelqu’un qui a sûrement subi l’exclusion à cause des mentalités racistes peut dire ça. Mais c’est incroyable franchement, comment quelqu’un d’origine étrangère peut soutenir ce type de circulaires xénophobes ?
      Malheureusement, la droite ne fait que jeter de la poudre aux yeux pour vous détourner du vrai problème. La solution pour la France n’est autre que l’éducation. Malheureusement pour vous, une bonne partie de votre peuple n’est pas très attiré par de longues études supérieurs contrairement à ces étrangers. C’est donc normal que les hauts-qualifiés ne soient pas Français. Au lieu de jeter la faute sur eux, commencez par vous remettre en question.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.