Soutenez le PS

Adhérez au PS

Face aux attaques répétées visant les Français à l’étranger, la mobilisation a fait reculer le gouvernement

Communiqué – Paris – 20 juin 2011 – Le gouvernement a annoncé le samedi 18 juin qu’il écartait tout projet visant à limiter les droits des binationaux. La Fédération des Français à l’Etranger du Parti Socialiste se félicite que la mobilisation massive intervenue parmi les Français résidant à l’étranger comme dans notre pays au cours des dernières semaines pour défendre les quelque 5 millions de Français binationaux soit finalement parvenue à faire reculer la droite sur les mesures de restriction de la binationalité et de fichage des binationaux.

Le gouvernement a également annoncé, après une grande confusion, qu’il renonçait à la surtaxe sur les résidences secondaires des non-résidents, initialement présentée par le Ministre du Budget François Baroin et votée le 13 juin par les groupes UMP et Nouveau Centre à l’Assemblée Nationale. Cette mesure, destinée à combler le manque à gagner financier résultant du relevé du seuil de taxation de l’Impôt de Solidarité sur la Fortune, aurait affecté les petits propriétaires et les nombreuses familles françaises de la classe moyenne pour qui l’achat d’un bien immobilier en France est une manière de préparer le retour en France.

Le bilan de Nicolas Sarkozy auprès des Français à l’étranger est marqué du sceau de l’injustice. Une autre politique est possible, ouverte à tous. Le Parti Socialiste, ses candidats aux élections sénatoriales et législatives, son ou sa candidate à l’élection présidentielle s’inscrivent dans l’action et non les effets d’annonce. Cette action fera de la gratuité de l’enseignement à l’étranger une mesure équitable pour les familles de condition modeste et pour toutes celles frappées par la crise, rendra les crédits d’action sociale prioritaires et rapprochera le service public des citoyens en refusant les fermetures de consulats.

Tous les candidats socialistes feront vivre ce projet politique dans la campagne de 2012 pour que les Français à l’étranger soient enfin au cœur de l’action publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.