Soutenez le PS

Adhérez au PS

Edito : A Pierre Mauroy…Le combat continue

J’ai appris avec beaucoup d’émotion ce matin la disparition de Pierre Mauroy à l’âge de 84 ans.

Figure emblématique du premier gouvernement socialiste de la 5eme république, il fut chargé de la mise en œuvre d’un programme qui ambitionnait de « changer la vie » de tous et de rendre la France plus juste.

Pierre fut la cheville ouvrière de toutes les grandes réformes de 1981 et 1982 : Nationalisation, décentralisation, libéralisation de la société, abolition de la peine de mort, 5eme semaine de congés payés, hausse du SMIC, relance économique et sociale.

Il fut celui qui, depuis Matignon, traduisit dans le réel la volonté de changement incarnée par François Mitterrand;

Au delà des qualités avérées de l’homme d’Etat, ce Chtimi avait su garder de la simplicité dans ses rapports avec ses concitoyens malgré un parcours hors du commun : C’était un fin connaisseur des dossiers de sa ville et de sa région, connu pour sa proximité avec ses administrés. Il était un parlementaire compétent dont la parole était écoutée. Il avait tenu la barre du Parti socialiste, en tant que premier secrétaire,
dans une période de l’histoire de la gauche pourtant très tumultueuse.

Je veux également saluer la mémoire d’un Européen convaincu, nous qui sommes si nombreux à partager cet idéal qui vise au rapprochement permanent des peuples et à leur union sans cesse plus étroite.

En cette période douloureuse, où un jeune homme est mort pour ses idées à la gare Saint Lazare sous les coups des serviteurs de la haine, où des manifestants poursuivent sans relâche un combat d’arrière garde mâtiné d’homophobie, il me parait important de nous rappeler que notre idéal socialiste doit être perpétuellement défendue et incarné, face à la montée réelle des extrémismes politiques et religieux.

Voter pour Franck Scemama en Amérique du Nord demain samedi, c’est permettre que nos valeurs de gauche continuent à s’incarner concrètement à l’étranger et soit portée à l’assemblée par un député compétent.

Se rendre à l’urne sur la 1ere circonscription en votant pour Franck et Annie et sur la 8eme circonscription en votant blanc ou nul, c’est faire vivre la Démocratie et la République qui, ne nous le cachons pas, restent des combats permanents quand tant d’extrémistes les menacent.

Le combat continue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.