Soutenez le PS

Adhérez au PS

Face à une droite revancharde et conservatrice, une gauche responsable et réformatrice : Réforme de l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE), le Choix de la Démocratie

La Fédération des Français à l’étranger a pris connaissance de la pétition lancée à l’initiative d’une conseillère à l’Assemblée des Français de l’étranger membre de l’UDI, pétition aujourd’hui signée par un petit groupe de Conseillers membres de l’UMP.

Cette pétition attaque frontalement le projet de réforme de la Représentation des Français à l’étranger, porté par Mme la ministre Hélène Conway-Mouret. La réforme y est présentée comme une « destruction de l’AFE », un projet « Inique », qui viendrait anéantir « des années d’efforts pour que la voix des Français de l’étranger soit enfin entendue ».

La FFE tient fermement à condamner les propos outranciers d’une droite revancharde, sans doute mal remise de la législative de Juin 2012, et qui a un intérêt politique manifeste à ce que rien ne change à l’AFE.

C’est à un gouvernement de gauche qu’il appartiendra, une nouvelle fois, de renforcer la légitimité démocratique de cette Assemblée : c’est en Juin 1982 que fut en effet votée la loi instaurant l’élection au suffrage universel des Délégués au Conseil supérieur des Français de l’étranger (CSFE), l’ancêtre de l’AFE, et que furent également revues les modalités d’élection des Sénateurs des Français de l’étranger.

Le projet actuel améliorera très nettement la légitimité démocratique locale des représentants des Français de l’étranger en créant des Conseils consulaires élus là où n’existait localement qu’une représentation par cooptation.

L’Assemblée des Français de l’étranger sera maintenue et la Présidence de l’AFE, assumée jusqu’à présent par le ministre des Affaires Etrangères, reviendra à un Conseiller élu par ses pairs.

Enfin, la base électorale pour la désignation des Sénateurs des Français de l’étranger sera très largement étendue, prenant en compte ici la recommandation principale de la Commission Jospin pour l’évolution de la représentation parlementaire de nos compatriotes à l’étranger.

Ce projet de réforme fait l’objet d’une concertation et ses derniers contours sont encore en cours de discussion. Le projet est porteur de plus de Démocratie. Cette réforme sera réalisée à budget constant, dans un esprit de sérieux et de responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.