Soutenez le PS

Adhérez au PS

Communiqué de presse

Logo-PS-FFE

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Fédération des Français de l’étranger

David Cameron, premier ministre populiste et eurosceptique joue la carte de la désunion avec les Européens après avoir mendié l’union avec les Écossais.

La Fédération des Français de l’étranger (FFE) du Parti Socialiste souhaite critiquer vivement les propos xénophobes et anti-européens tenus par David Cameron à l’occasion de l’ouverture de sa campagne pour les élections législatives.

Le premier ministre britannique en expliquant sa stratégie de campagne a insisté sur le fait que la thématique migratoire serait au cœur de celle-ci. Il a particulièrement appuyé sur le fait que les résultats qualifiés « d’excellents » de l’économie britannique avaient provoqués un afflux migratoire d’italiens, d’espagnols et de français et cela au détriment de la population nationale. M. Cameron a alors annoncé qu’il s’engagerait à renégocier la question de l’ouverture des frontières au sein de l’Union européenne et explique qu’il n’hésitera pas à faire ouvertement campagne pour la sortie de l’Union européenne si ses revendications n’étaient pas entendues.

Le secrétariat fédéral à l’Europe de la Fédération, par la voix de son délégué Gabriel Richard-Molard condamne fermement ces propos et déclare : « En agitant le drapeau rouge de la xénophobie anti-européenne, M. Cameron tente de récupérer l’électorat extrémistes d’UKIP mais ce faisant il épuise la confiance de ses partenaires européens. Cameron a fait du Royaume-Uni une puissance anti-européenne, xénophobe et libérale et cela ne sera pas sans conséquences.  C’est peut-être l’Union qui bientôt ne voudra plus de lui. » Ces coups de menton du premier ministre britannique se placent dans un contexte de renforcement des prises de position xénophobes et populistes  en Europe, comme la nomination par Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne de Tibor Navracsics, idéologue des réformes autoritaristes engagées par Victor Orban en Hongrie ou les sorties anti-européennes des conservateurs allemands de la CSU et de la CDU, soutiens d’Angela Merkel.

La FFE, Fédération socialiste comptant 1600 militants établis dans 85 sections de par le monde appelle les citoyens européens, ses militants, comme ses mandataires politiques, notamment au Parlement européen à l’occasion des auditions des commissaires européens à refuser l’enracinement de cette rhétorique autoritaire et xénophobe.

Gabriel Richard-Molard
Délégué fédéral à l’Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.