Soutenez le PS

Adhérez au PS

Journée mondiale de la lutte contre le SIDA

La ministre de la santé Marisol Touraine a annoncé le 23 novembre qu’un traitement préventif (prophylaxie pré-exposition ou PrEP) sera disponible à partir de décembre et remboursé dès janvier 2016. La France est ainsi le premier pays disposant d’un système de santé assurant l’accès pour tous à approuver un traitement préventif contre le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), le virus responsable du SIDA (Syndrome d’immuno-déficience acquise). Le médicament Truvada (combinaison de deux anti-rétroviraux: tenofovir/emtricitabine) va pouvoir être prescrit à titre de prévention chez les personnes les plus exposées au risque d’infection par le VIH. Le Truvada est un médicament déjà utilisé pour le traitement du VIH chez les personnes infectées.

 

L’efficacité des prophylaxies pré-exposition a été demontrée pour la première fois en 2010 et confirmée depuis par plusieurs essais cliniques: Le risque d’infection par le VIH a été réduit jusqu’à 92% chez ceux ayant pris le traitement par rapport à ceux qui ne le prenaient pas. Malgré son efficacité, ce traitement prophylactique n’a pas été déployé de manière importante notamment parce que la priorité a été de traiter les personnes infectées plutôt que d’utiliser ce médicament en prevention étant donné que la majorité de ceux qui sont infectés n’ont pas accès à un traitement. Néanmoins, dès 2012, les Etats-Unis ont autorisé ce traitement prophylactique, l’accès au traitement reste toutefois limité aux Etats-Unis en raison d’un système de santé qui ne garantit pas l’accès à tous. La FFE se réjouit de l’adoption de ces mesures par la ministre de la Santé et le gouvernement qui sont un grand pas en avant dans notre lutte face au SIDA: la France est le premier pays à offrir un traitement prophylactique anti-VIH à tous ceux qui en ont besoin, et nous espérons que cette décision sera suivie dans d’autres pays en Europe.

 

Ce traitement prophylactique doit faire partie d’une stratégie globale de prévention du VIH qui inclue les campagnes d’information et de prévention, l’utilisation de préservatifs, la circoncision, des tests de dépistages fréquents. Alors qu’on estime qu’il y a en France environ 30000 personnes infectées qui ne connaissent pas leur statut et 6500 nouvelles infections chaque année, la prévention contre le VIH a une importance majeure.

 

Avec plus de 34 millions de morts depuis les années 1980, le VIH/sida reste l’un des principaux problèmes de santé publique dans le monde (une personne infectée et non traitée meurt du SIDA environ 10 ans après avoir été infectée). Il y a eu 1,2 million de décès liés au VIH en 2014. Il y avait environ 37 millions de personnes vivant avec le VIH fin 2014 et moins de 16 millions d’entre elles bénéficiaient d’un traitement antirétroviral en juin 2015. On comptait plus de 38000 nouvelles infections VIH par semaine dans le monde en 2014. Près de la moitié des personnes infectées (49%) ne savent pas qu’elles le sont, ce qui montre la nécessité d’avoir une stratégie globale de prévention.

 

Le conseil fédéral de la FFE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.