Soutenez le PS

Adhérez au PS

Décès de René Aicardi

Chers camarades,

C’est une bien triste nouvelle qui vient de nous parvenir.

René Aicardi était un pilier de cette fédération.

Nous sommes aujourd’hui en deuil.

Nombreux sont les militants qui garderont le souvenir de ses messages poétiques venus du « Port Parfumé », de sa fidélité politique à Laurent Fabius, de son engagement comme conseiller AFE puis dernièrement comme conseiller consulaire.

On ne pouvait pas penser à Hong Kong sans penser à lui qui avait été pendant de si nombreuses années le secrétaire de la section locale.

Sa voix rocailleuse et son accent chantant étaient reconnaissables entre tous. Je garde aussi l’image de son blouson de cuir qui lui donnait un air rebelle malgré ses cheveux grisonnants.

Ses engagements avaient été nombreux, aussi bien syndicaux que politiques.

Il gardait un souvenir aigu de la période de décolonisation et de ses années algériennes qui avaient sans doute fondé son humanisme, son attention aux autres, son ouverture à l’autre.

J’avais pu fin janvier échanger par téléphone avec René qui se battait contre le cancer qui l’a finalement emporté. Cela avait été un moment émouvant.

Je sais qu’il laisse une épouse et une petite fille a qui je pense tout particulièrement en ce moment douloureux.

Pour tous ceux qui l’ont connu et apprécié, et pour les autres qui ne le connaissaient pas personnellement, gardons vivant le souvenir d’un homme engagé et généreux.

Le souvenir d’un authentique socialiste. D’un militant FFE qui nous faisait aimer le militantisme et faisait vivre la fraternité au quotidien.

Amitiés
Boris Faure
Premier Fédéral

2 commentaires

  1. par Olivier, Soko & Victoria - 13 avril 2016 à 10 h 31 min

    M.et Mme Olivier et Soko PIERSON, le 12/04/2016

    Cher René,

    La disponibilité, la gentillesse et la bienveillance dont tu as toujours fait preuve envers tes amis mais aussi et surtout envers ceux qui t’entouraient et qui sollicitaient ton aide ont fait de toi une des personnes les plus estimées de Hong Kong. Ton accent et ton sourire étaient à la hauteur de ta réputation, remplie de chaleur et de générosité.
    Nous n’avons jamais retrouvé une personne de ta qualité, ici en France ou ailleurs. Tu es et tu resteras un exemple pour nous. Nous sommes tristes d’avoir perdu un ami – un vrai – un sincère – un soutien sans faille.

    Adieu et chapeau bas Monsieur René, Nous t’embrassons tendrement.

    Olivier, Soko et Victoria Pierson, amis de Hong Kong et de Nancy

  2. par Anne - 16 avril 2016 à 18 h 36 min

    René avait aussi deux fils, nés en Algérie et qui vivent en Suisse. A seulement 36 ans, l’aîné, Jean-Christophe l’a précédé il y a 15 ans après une longue et douloureuse maladie qu’il a combattu avec un courage admirable entouré de son « petit » frère, de sa maman et de son beau-père. Il n’a eu qu’un profond regret. Ne jamais avoir eu le bonheur de revoir son papa bien que cela ait été son désir le plus cher.
    Que René repose en paix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.