Soutenez le PS

Adhérez au PS

Elus et responsables socialistes : N’ignorez pas les militants socialistes de l’étranger

MOTION DE LA FEDERATION DES FRANÇAIS DE L’ETRANGER DU PARTI SOCIALISTE

Elus et responsables socialistes : n’ignorez pas les militants socialistes de l’étranger !

 

Nos élus socialistes, locaux ou nationaux, maires, présidents d’exécutifs locaux, ministres, Premier ministre, se déplacent dans le monde.

 

Il est de coutume, au cours de ces visites officielles, qu’une rencontre avec la communauté française soit prévue. Nous convenons tout à fait que rencontrer les Français expatriés, est incontournable, mais rencontrer les socialistes français locaux n’est pas moins nécessaire et important.

 

En général, ces visites sont des évènements attendus par les militants socialistes, d’autant que nous militants de la Fédération des Français de l’étranger sommes plus isolés, nous ressentons plus fortement l’éloignement de la métropole, et ces rencontres sont très importantes pour la vie de nos sections. Elles peuvent revêtir des formes diverses, rencontre avec le bureau de la section, avec tous les militants, avec la section élargie aux sympathisants, initiative commune avec le parti frère local, présence de représentants de la section lors de gestes symboliques, etc.

 

Or il est très rare, que ces élus en visite dans nos circonscriptions prennent contact avec nous et demandent à nous rencontrer. Au mieux, la poignée de main et le selfie entre deux petits fours dans une réception anonyme, comme cela nous est souvent proposé en guise de miettes !

Comment mobiliser et motiver ensuite les militants alors que nous tous ressentons ce profond mépris à notre égard ?

 

Alors que c’est bien nous, les militants de base qui « ramons » tous les jours,  nous qui défendons une politique nationale pas toujours bien comprise, nous qui ne comptons pas notre temps, pour organiser des évènements afin de recruter de nouveaux adhérents.

A un an des élections législatives, c’est nous qui devons trouver les mots, pour convaincre les futurs électeurs de voter pour nous, dans des circonscriptions difficile à reconquérir ou à garder. Ce n’est pas chose aisée. D’autant que notre parti traverse une période particulièrement difficile que nous ressentons aussi à l’étranger et que pour autant notre engagement ne faiblit pas.

 

Les témoignages d’amertume, de frustration et de déception de nos militants ne manquent pas. Trop c’est trop ! Nous pensons qu’il est temps d’arrêter de prendre les militants pour de la chair à campagne électorale et qu’il faudrait leur marquer respect et considération.

 

C’est pourquoi, nous secrétaires des sections de la Fédération des Français de l’étranger du Parti socialiste, demandons qu’une nouvelle priorité soit inscrite dans les programmes de nos élus en déplacement à l’étranger, du Premier Ministre au maire, en passant par le député et le sénateur, le président du conseil régional ou départemental : la rencontre avec les militants socialistes locaux.

Que systématiquement, la FFE soit informée, en amont, des déplacements à l’étranger et que les élus et dirigeants socialistes prennent attache avec les sections de notre parti pour rencontrer ceux qui les ont mis là où ils sont.

Les élus doivent comprendre que rien ne leur est dû et qu’un parti ne peut fonctionner sans ses militants.

 

LISTE DES SIGNATAIRES :

– Boris Faure, Premier Fédéral de la FFE-PS
– L’ensemble du Bureau Fédéral de la FFE-PS
– L’ensemble du Conseil Fédéral de la FFE-PS
– Christian Akindes, Secrétaire de section, Dakar
– Marie-Ange Amico, Secrétaire de section, Gênes
– Edmond Aparicio Vera, Conseiller consulaire, Brésil
– Nadim Asfour, Secrétaire de section, Palestine
– Florence Baillon, Secrétaire de section, Quito
– Bruno Balma, Secrétaire de section, Ankara
– Gaëlle Barré, Conseillère consulaire, Florence
– Sélim Ben Abdesselem, Tunisie
– Mehdi Benlahcen, Conseiller consulaire, Lisbonne
– Denis Bonnet, Athènes
– Chokri Boughattas, Secrétaire de section, Sousse
– Sylvain Bruni, Boston
– Jean-Daniel Chaoui, Conseiller consulaire, Madagascar
– Monique Dejeans, Secrétaire de section, Luxembourg
– Guillaume Desclaux, Secrétaire de section, La Haye
– Fabrice Disdier, Secrétaire de section, Moscou
– Florence Drory, Secrétaire de section, Israël
– Sylvie Duvernoy, Florence
– Myriam El Bettah, Secrétaire de section, Munich
– Prosper Emmanuel, Secrétaire de section, Pondichéry
– Pascale Fila, Amsterdam
– Elizabeth Garreault, Conseillère consulaire, Israël
– Cécilia Gondard, Conseillère consulaire, Bruxelles
– Bertrand Gosset, Autriche
– Foued Gried, Secrétaire de section, Annaba
– Margaux Isler,  Secrétaire de section, Lausanne
– Ahmet Kiraz, Secrétaire de section,  Istanbul
– Sébastien Lacroix, Singapour
– Alexis Lefranc, Secrétaire de section, Arabie Saoudite
– Christine Léger, Rabat
– Henri Leperlier, Conseiller consulaire, Dublin
– Antonio Lo Pinto, Trésorier, Milan
– Yann Long, Stockholm
– Cyril Mallet, Secrétaire de section, Cologne
– Isabelle Maras, Berlin
– Eric Mass, Secrétaire de section, Barcelone
– Albert Misse, Secrétaire de section, Pékin
– Marie Cécile Nobou, Abidjan
– Pierre Ory, Secrétaire de section, Séoul
– Bruno Paing, Secrétaire de section, Tokyo
– Adrien Peyrache, Secrétaire de section, New York
– Octave Procope Mamert, Conseiller consulaire, Allemagne
– Léa Renoux, Londres
– Gabriel Richard-Molard, Bruxelles
– Morgane Rolland, Secrétaire de section, Washington
– Fanta Seilhan, Gabon
– Mauve Serra, Secrétaire de section, Genève
– Ramzi Sfeir, Secrétaire de section, Montréal
– Aurélien Trainaud, Rome (Italie)
– Martine Vautrin Djedidi, Conseillère consulaire, Tunisie Libye
– Claude Vilain, Ethiopie
– Michael Vincent, Secrétaire de section, Londres
– Abdelghani Youmni, Secrétaire de section, Casablanca

 

Télécharger la motion: Elus et responsables socialistes N ignorez pas les militants socialistes de l’étranger

3 commentaires

  1. par stepahne g - 16 décembre 2016 à 23 h 32 min

    Mesdames, messieurs,
    je me permets rarement d ecrire sur des forums de ce type, surtout avec un clavier non Français. je m excuse d avance pour l absence d accent et d apsotrophe. je viens de prendre connaissance du programme ps pour les Français á l étranger. outre les fautes d orthographe et de grammaire dans ce programme ( mais après tout, on s en fout), mais c est un programme écrit seulement pour les expatriés. c est une honte. je l ai relu trois fois pour etre sur. et je peux le confirmer c est un programme qui constate que les Français veulent partir de plus en plus ailleurs mais qui ne fait rien pour que les Français aient de meilleurs conditions á l étranger. quid des sections bilingues? quid de la coopération éducative? quid du role culturel des instituts Français?
    31 pages de mesures trop vaguement techniques. qui espérez vous convaincre? je suis viscéralement de gauche mais si c est comme cela , je change de camp. n hésitez pas á me repondre. mon adresse est dans le champ aprés

    • par Henry Leperlier - 19 décembre 2016 à 6 h 22 min

      Bonjour et merci de votre commentaire.
      La FFE s’est battu pour fournir un meilleur service aux Français de l’étranger :
      Dans certains pays, le fond d’aide sociale à été ré-activé.
      Le système des bourses scolaires a été rendu plus équitable (voir le texte du projet) en permettant de redistribuer la somme de la scolarité gratuite pour le lycée sur tout le secondaire et le primaire en préservant le montant accordé aux bourses.
      Les sections bilingues dépendent d’accords avec les gouvernements locaux qui ne voient pas toujours d’un bon œil ce qu’ils pensent être une perte de contrôle ou une ingérence dans leurs systèmes; par contre le renforcement du réseau FLAM a permis que plus de 150 associations dans près de 40 pays ont été subventionnées.

      Merci de nous mentionner les fautes de grammaire et d’orthographe que notre équipe aurait pu manquer de corriger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.