Soutenez le PS

Adhérez au PS

Voeux de la Fédération de l’étranger du PS pour 2020

Cher·e camarade,

 

Nous te souhaitons une très bonne année 2020.

 

En ce début d’année, la forte mobilisation contre la réforme des retraites et l’initiative de référendum contre la privatisation d’ADP, qui vient d’atteindre le million de signatures, contrastent par leur large succès avec l’entêtement et l’isolement du Président Macron: Il se voulait « ni de gauche ni de droite », un demi mandat aura suffi à clarifier son agenda ultra-libéral. Hier « rempart au Front National », il s’attaque désormais à l’aide médicale de l’État (AME), qui permet aux étrangers en ­situation irrégulière d’être soignés gratuitement.

 

Face à l’actualité conflictuelle en France et dans le monde, nos valeurs socialistes, celles de l’internationalisme, de la solidarité et du respect de la dignité humaine, nous appellent à poursuivre nos combats pour la justice sociale et la lutte contre les discriminations.

 

Et pourtant, le populisme version LREM reste difficile à vaincre : les discours de gauche tenus par Macron, continuent de brouiller les esprits, même si les faits les contredisent. A l’étranger également, sans complexe, les députés de la majorité s’arrogent les réussites du quinquennat précédent, sur les simplifications administratives ou la protection sociale, et n’arrivent plus à justifier leur politique de l’échec dans les autres domaines. Car lorsqu’ils « réforment », ils visent à affaiblir l’état social, tantôt par cynisme, tantôt par incompétence, et créent des usines à gaz, à l’image du démantèlement des services publics à l’étranger (consulats, éducation) ou d’une réforme fiscale dont ils n’avaient pas imaginé les conséquences.

 

Le défi à relever, cette année, est double : continuer de dénoncer la politique du gouvernement en proposant d’autres solutions et faire élire nos candidat.e.s aux élections consulaires et sénatoriales. Notre fédération, riche de sa diversité, continuera également à contribuer aux débats sur l’actualité européenne et internationale, à porter le travail d’opposition à son niveau, et enfin à mobiliser largement pour les échéances à venir. C’est ensemble, cher·e camarade, que nous pourrons relever ces défis et avancer collectivement. Car comme l’écrivait Jaurès, « c’est en allant vers la mer que le fleuve reste fidèle à sa source ».

 

Amitiés socialistes,

 

L’équipe fédérale de la Fédération des Français de l’Étranger du Parti Socialiste.

Les commentaires sont fermés pour cet article